Pacé | Extension

Jouanny Architecte "La Barre Guibourg". Pacé

> Lieu : “La Barre Guibourg” – Pacé (35)

> Année : 2015

> Mission : Complète

> Programme : Extension et rénovation d’une maison individuelle

> Maître d’ouvrage : Particulier

> Surface plancher : 220 m²

> Coût des travaux : N.C.

Les clients ont craqué sur la taille du terrain, ses abords végétalisés et le potentiel qu’offrait une telle propriété. Le style initial de la maison, la distribution intérieure et le manque de surface étaient les trois points sur lesquels nous avons travaillé pour la rénovation et l’extension de cette maison.

© Tous droits réservés – 2016

En savoir +

À la suite d’un relevé précis sur place, nous avons essayé dès les premières esquisses de tirer profit au maximum des volumes et des ouvertures déjà présentes.

Le volume principal a été conservé mais recouvert en zinc au lieu de l’ardoise et l’ensemble des châssis en bois a été remplacé par de l’aluminium. L’isolation a été entièrement refaite à neuf de manière à concevoir un projet le plus économe en énergie.

Une extension au rez-de-chaussée (en maçonnerie) et à l’étage (en ossature et bardage bois) ont permis de développer le programme comprenant de généreux espaces familiaux, une suite parentale au rez-de-chaussée et des espaces de stockage (garage, arrière-cuisine). L’étage réservé aux enfants comprend une chambre pour chacun avec salle d’eau privative, grands placards, le tout donnant sur une terrasse extérieure.

Les volumes neufs sont couverts pour l’un en zinc et pour l’autre en étanchéité sur panneau bois.
Les différentes teintes (gris anthracite des menuiseries, zinc pré-patiné en couverture, gris foncé pour les bardages bois) créent une harmonie d’ensemble dans un camaïeu de gris contrastant avec un ravalement blanc.

Plounevez-Quintin | Rénovation

Jouanny Architecte Rénovation "StJoseph"_a-la-une. Plounevez-Quintin

> Lieu : “Le village Saint Joseph” – Plounevez-Quintin (22)

> Année : 2015

> Mission : Complète

> Programme : Rénovation de 4 bâtiments

> Maître d’ouvrage : Privé

> Surface plancher : 450 m²

> Coût des travaux : 854 K€ HT

Rénovation d’un ancien corps de ferme constitué de 4 bâtiments en pierre en un lieu d’accueil pour personnes en réinsertion. Le projet de rénovation a porté avant tout sur l’aménagement intérieur des bâtiments. La réfection des murs et des toitures, la création d’ouvertures afin d’offrir à chaque pièce un éclairage naturel ont permis de rendre l’habitabilité aux lieux sans toutefois modifier les volumétries, signe d’une bonne intégration dans l’environnement bâti avoisinant.

© Tous droits réservés – 2016

En savoir +

Il y a des lieux qui méritent d’être mis en lumière. Le village St Joseph en est un à plusieurs titres. C’était d’abord un site en ruine constitué de 4 bâtiments en pierre qui a été magnifiquement restauré par les artisans locaux, mais c’est surtout une parenthèse réparatrice pour des personnes en rupture avec le quotidien qui trouvent un refuge dans ce lieu et aux encadrants généreux et accueillants.

En frange du bourg de Plounevez-Quintin, entre la rue Etienne Donniou et la rue Porzh Ar Coz, la grande maison et les trois longères en pierre, patrimoine local trop longtemps abandonné à fait peau neuve. Les lieux sont voués à une structure d’accueil familial, dans le prolongement de ce qui existe déjà sur la commune.

Plusieurs petits logements ( nous avons réussi à en positionner 10), des espaces communs pour réapprendre à vivre ensemble, des ateliers pour créer, construire, agir et un lieu de prière, voici le programme qui nous était demandé.

Les espaces extérieurs ont été également repensé et les murs de clôture en ruine restaurés pour ménager tantôt des espaces d’agrément, de détente et de recueillement, tantôt des espaces de travail de la terre. Deux années de chantier ont été nécessaires pour rendre aux lieux son éclat et lui donner la fonctionnalité nécessaire à sa mission.

Cesson-Sévigné | Rénovation

Jouanny Architecture Rénovation Le-Fleuriais_a la une. Cesson-Sévigné

Warning: A non-numeric value encountered in /home/brunojou/public_html/wp-content/plugins/new-royalslider/classes/rsgenerator/NewRoyalSliderGenerator.php on line 339

> Lieu : “La Fleuriais” – Cesson-Sévigné (35)

> Année : 2012

> Mission : Complète

> Programme : Rénovation d’un ancien corps de ferme

> Maître d’ouvrage : Particulier

> Surface plancher : Logement A 98 m² / Logement B 88 m²

> Coût des travaux : N.C.

La rénovation a permis de développer deux logements de type 3 avec les pièces de vie en rez-de-chaussée et la partie nuit à l’étage.

© Tous droits réservés – 2016

En savoir +

Le projet se situe dans un hameau sur une propriété constituée de bâtiments anciens en pierre, en terre et recouvert d’ardoise. Le corps principal est l’habitation et les autres représentent deux appentis accolés, le plus grand au nord de la maison et l’autre de petite surface au sud et une dépendance également en façade sud en bord de voie.

Une partie de l’appentis situé en façade nord a été démolie et reconstruite d’une plus petite surface en structure et bardage bois. Sa toiture est recouverte d’ardoises pour la moitié et d’une toiture-terrasse accessible pour l’autre moitié. Ainsi fait cet appentis représentera deux volumes distincts pour bien marquer la séparation des deux logements. La dépendance sera divisée en deux pour ainsi constituer des celliers à chaque logement.

Ille-et-Vilaine | Rénovation

Jouanny Architecte Rénovation "La Métairie". Ille-et-Vilaine

> Lieu : “Métairie 19ème” – Ille-et-Vilaine (35)

> Année : 2012

> Mission : Complète

> Programme : Rénovation d’une ancienne métairie

> Maître d’ouvrage : Particulier

> Surface plancher : 210 m²

> Coût des travaux : N.C.

La rénovation de cette métairie attenante au château, une ferme modèle construite au 19ème siècle a nécessité une attention particulière pour respecter le bâti ancien tout en en faisant une maison moderne, claire et fonctionnelle.

© Tous droits réservés – 2016

En savoir +

À partir d’un relevé précis de l’état initial, nous essayons dès les premières propositions dessinées de conserver au maximum les ouvertures déjà présentes (pour des raisons de gestion des coûts et rationalisation constructive), et de mettre en valeur les éléments de patrimoine à préserver.

Dans le cas présent, mis à part un percement créée dans le pignon ouest, ouvrage parfaitement identique à ceux pré existants, aucune modification de l’aspect extérieur n’a été envisagée, au vu du caractère patrimonial incontestable du bâtiment.

Le projet a donc consisté à adapter le programme dans l’espace intérieur contraint, en visant à créer un minimum de circulation type couloir et exploiter au mieux des volumes très hauts et de la double orientation traversante nord sud.

Ce corps de ferme étant en partie habité, nous avons eu une attention particulière au sujet de l’isolation. Le plancher chauffant basse température du rez-de-chaussée est alimenté par une chaudière à copeaux de bois en auto suffisance sur l’exploitation.

Les cheminées et les murs de refends en pierre ont été conservés et rejointoyés, agrémentant avantageusement la cuisine et le séjour-salon. Malgré la volonté de conserver la pierre apparente sur l’ensemble du bâtiment dans le respect de cet élément du patrimoine local, la porosité des matériaux d’origine a nécessité la pose d’un enduit sable et chaud.

Bédée | Rénovation

Jouanny Architecte Rénovation "La Lande". Bédée

> Lieu : “La Lande” – Bédée (35)

> Année : 2014

> Mission : Complète

> Programme : Rénovation d’un ancien corps de ferme

> Maître d’ouvrage : Particulier

> Surface plancher : 280 m²

> Coût des travaux : N.C.

Le projet consiste en la rénovation d’un ancien corps de ferme en terre, situé dans le centre-bourg de Bédée, pour y créer une vaste habitation d’inspiration loft.

© Tous droits réservés – 2016

En savoir +

Les travaux ont consisté à l’agrandissement et la création d’ouvertures donnant sur les pièces de vie en façades Sud-ouest et Nord-ouest. Les volumétries du bâtiment ne subiront pas de transformations.

Il a été recherché un esprit grand loft pour profiter de la capacité des grands volumes intérieurs d’où l’importance de créer de grandes ouvertures séquencées en plusieurs vantaux pour apporter le maximum de clarté dans ces grands volumes. Pour donner d’avantage un esprit loft, un bureau sur mezzanine, desservi par un escalier dessiné par l’agence Jouanny, à été créé. Cet espace ouvert, délimité par un garde-corps métallique plonge par un grand vide sur tout le séjour. Les greniers conservés ont été dotés de velux sur la toiture en façade Nord est pour apporter d’avantage de luminosité.

La Mézière | Rénovation

Jouanny Architecte Rénovation "La Loirie Marchand"

> Lieu : “La Loirie Marchand” – La Mézière (35)

> Année : 2015

> Mission : Complète

> Programme : Rénovation d’une longère en terre

> Maître d’ouvrage : Particulier

> Surface plancher : Logement 1 124 m² / Logement 2 135 m²

> Coût des travaux : N.C.

Le programme consistait en la rénovation d’un ancien corps de ferme en terre de type “longère”, situé dans les environs de La Mézière, pour y réaliser deux logements de type 4 destinés à la location.

© Tous droits réservés – 2016

En savoir +

e projet a été guidé par le souhait de rénover / transformer un premier logement dans la partie habitable initiale et d’en créer un second dans une partie des dépendances. Comme pour chaque projet de rénovation, suite à un travail de relevé précis sur place, nous sommes parti des existants  afin de composer avec l’esprit du bâti initial tout en assurant l’usage contemporain qu’il allait abriter.

Dès les premières esquisses, nous avons eu la volonté maximale de tirer profit des volumes et des ouvertures déjà présentes tout en préservant et mettant en valeur des éléments de patrimoine (murs en soubassement de pierre, encadrement de brique). Pour respecter le programme et donner un maximum de clarté à ces 2 logements, il a fallu percer ou agrandir des baies en façades, et en toiture, la pose de lucarnes et plusieurs châssis de toit encastrés a été nécessaire .

L’habitation existante qui a été réhabilitée était très grande, mal distribuée et sans isolation. Elle a été entièrement repensée, en particulier au rez-de-chaussée et est devenu un T4 en redonnant une partie de la surface au second logement. Le second logement créé dans une partie des dépendances, un T4 également, est plus spacieux au rez-de-chaussée, avec une chambre et une salle d’eau adaptées aux personnes à mobilité réduite (PMR) et possède 2 chambres, une salle d’eau et un petit bureau à l’étage. Des enduits traditionnels à la chaux ont redonné une cohérence à l’ensemble.