Saint Grégoire | Maison contemporaine

Jouanny Architecte Maison contemporaine "Champ Daguet"_6

> Lieu : “Champ Daguet” – Saint Grégoire (35)

> Année : 2015

> Mission : Complète

> Programme : Construction d’une maison individuelle

> Maître d’ouvrage : Particulier

> Surface plancher : 226 m²

> Coût des travaux : N.C.

Édifiée sur une parcelle relativement étriquée au vu du programme et, avec une entrée imposée au sud-ouest par un cahier des charges de lotissement contraignant, il a fallu de nombreuses esquisses pour finaliser un projet qui corresponde à 100% aux attentes des clients.

© Tous droits réservés – 2016

En savoir +

Cette maison contemporaine s’organise autour d’un espace salon-séjour-cuisine très ouvert. Cet espace de vie bénéficie d’une triple orientation de manière tirer profit au maximum des expositions sud, est et ouest. Les 2 chambres du rez-de-chaussée s’ouvrent sur l’est et s’accompagnent d’une salle de bains ou salle d’eau.

A l’étage, les enfants profitent d’une large terrasse accessible et orientée au sud-ouest. Ils ont chacun leur chambre avec salle d’eau privative et placards intégrés et peuvent également accéder aux espaces communs (bureau et salle de jeux ).

Niveau RT 2012, cette construction a été conçue avec une très bonne isolation (sols, murs et plafonds) , des planchers chauffants alimentés par la géothermie et une ventilation double flux ce qui lui permet d’être très économe en énergie. Elle obtient l’étiquette énergétique A (après DPE) avec une valeur de 41 Kwh.ep/m²/an et un test d’étanchéité à l’air en dessous des 0,6 m3/(h.m²) réglementaire.

Combourg | Maison contemporaine

Jouanny Architecte Maison contemporaine "Riniac"_1. Combourg

> Lieu : Combourg (35)

> Année : 2015

> Mission : Complète

> Programme : Construction d’une maison individuelle

> Maître d’ouvrage : Particulier

> Surface plancher : 205 m²

> Coût des travaux : N.C.

Cette maison contemporaine est construite à la fois en maçonnerie (rez-de-chaussée en brique) et en partie en ossature bois ( étage). Cette maison nichée sur les hauteurs nord de Combourg se caractérise par son contraste visuel dans le paysage de par la teinte rouge de sa partie principale.

© Tous droits réservés – 2016

En savoir +

Entourée par les chevaux qui évoluent tout autour de la maison, celle ci s’ouvre largement sur les façades sud et ouest ou l’espace de vie constitué par la cuisine, la salle-à-manger et le séjour prend place. Cet ensemble peut profiter d’une lumière traversante rendue possible par la séparation de la cuisine avec les autres pièces par une verrière d’inspiration industrielle.

Une phase de réflexion avec les clients sur leurs pratiques quotidiennes et leurs déplacements au sein du foyer a permis une optimisation des espaces de services (arrière-cuisine, buanderie et vestiaire) qui jouent également un rôle d’espace tampon au nord de la construction.

Le travail soigné des artisans ayant collaboré à la construction a permis d’obtenir une architecture associant plusieurs formes simples et compactes entre elles et des espaces intérieurs agréables à vivre.

Niveau RT 2012, cette construction, très économe en énergie, a été conçue avec une isolation de qualité (sols, murs et plafonds), à laquelle s’ajoute des planchers chauffants alimentés par géothermie. Elle a ainsi obtenu l’étiquette énergétique A avec une valeur de 35 Kwh.ep/m²/an et un test d’étanchéité à l’air en dessous des 0,6 m3/(h.m²) réglementaire.

Cardroc | Équipement Public

Jouanny Architecte Salle polyvalente Cardroc_1

> Lieu : Cardroc (35)

> Année : 2006

> Mission : Complète

> Programme : Construction d’une salle polyvalente

> Maître d’ouvrage : Commune de Cardroc

> Surface plancher : 543 m²

> Coût des travaux : 706 K€ HT

Ce projet d’équipement public se situe au sud du bourg de Cardroc. Ce bâtiment accueille une vaste salle de réception utilisable pour tous types de manifestations et les locaux annexes indispensables à son utilisation (sanitaires, vestiaires, cuisines, locaux de rangements…).

© Tous droits réservés – 2016

En savoir +

La salle des fêtes est orientée au sud de manière à bénéficier d’un ensoleillement maximal alors que les locaux de services font office de zone tampon au nord. Toujours d’un soucis d’éco-gestion, le mode de chauffage retenu fait appel à la géothermie.

Le projet est constitué d’un volume principal couvert par une toiture à deux pans en ardoises. Plusieurs volumes secondaires viennent s’ajouter, couverts par une étanchéité à faible pente dissimulée derrière des acrotères. Cette addition de toitures permet d’éviter une trop grande largeur de pignon entraînant une hauteur au faîtage importante et un impact trop présent dans l’environnement bâti.