La Mézière | Extension

Jouanny Architecte Extension "Route de Dinan". La Mézière

> Lieu : “Route de Dinan” – La Mézière (35)

> Année : 2011

> Mission : Permis de construire

> Programme : Extension d’une maison individuelle

> Maître d’ouvrage : Particulier

> Surface plancher : 55 m²

> Coût des travaux : N.C.

Les deux volumes de cette extension d’une cinquantaine de mètres carré se distinguent par le rythme de leur toiture et ont permis une nouvelle distribution intérieure du rez-de-chaussée avec notamment la création d’un jardin d’hiver.

© Tous droits réservés – 2016

En savoir +

Le parti retenu pour l’extension de cette maison repose sur l’adjonction de volumes simples permettant ainsi une bonne intégration dans le site. De plus, l’extension se trouve à l’arrière de l’habitation et donc peu visible depuis la route.

Cette extension est composée de deux volumes différents : le premier est couvert d’une toiture en zinc. Le second, quant à lui, est en toit terrasse. Ces deux volumes simples, dont les façades sont ponctuées de larges ouvertures, s’intègrent ainsi parfaitement à l’habitation existante et ne bouleversent pas le paysage environnant.

Les deux volumes de l’extension, traités différemment au niveau de leur enveloppe, le sont également pour l’enduit. Le volume couvert en zinc reçoit un enduit identique à l’habitation existante, soit un ton pierre clair. Le second reçoit un enduit plus soutenu, couleur terre.

Bédée | Rénovation

Jouanny Architecte Rénovation "La Lande". Bédée

> Lieu : “La Lande” – Bédée (35)

> Année : 2014

> Mission : Complète

> Programme : Rénovation d’un ancien corps de ferme

> Maître d’ouvrage : Particulier

> Surface plancher : 280 m²

> Coût des travaux : N.C.

Le projet consiste en la rénovation d’un ancien corps de ferme en terre, situé dans le centre-bourg de Bédée, pour y créer une vaste habitation d’inspiration loft.

© Tous droits réservés – 2016

En savoir +

Les travaux ont consisté à l’agrandissement et la création d’ouvertures donnant sur les pièces de vie en façades Sud-ouest et Nord-ouest. Les volumétries du bâtiment ne subiront pas de transformations.

Il a été recherché un esprit grand loft pour profiter de la capacité des grands volumes intérieurs d’où l’importance de créer de grandes ouvertures séquencées en plusieurs vantaux pour apporter le maximum de clarté dans ces grands volumes. Pour donner d’avantage un esprit loft, un bureau sur mezzanine, desservi par un escalier dessiné par l’agence Jouanny, à été créé. Cet espace ouvert, délimité par un garde-corps métallique plonge par un grand vide sur tout le séjour. Les greniers conservés ont été dotés de velux sur la toiture en façade Nord est pour apporter d’avantage de luminosité.

La Mézière | Rénovation

Jouanny Architecte Rénovation "La Loirie Marchand"

> Lieu : “La Loirie Marchand” – La Mézière (35)

> Année : 2015

> Mission : Complète

> Programme : Rénovation d’une longère en terre

> Maître d’ouvrage : Particulier

> Surface plancher : Logement 1 124 m² / Logement 2 135 m²

> Coût des travaux : N.C.

Le programme consistait en la rénovation d’un ancien corps de ferme en terre de type “longère”, situé dans les environs de La Mézière, pour y réaliser deux logements de type 4 destinés à la location.

© Tous droits réservés – 2016

En savoir +

e projet a été guidé par le souhait de rénover / transformer un premier logement dans la partie habitable initiale et d’en créer un second dans une partie des dépendances. Comme pour chaque projet de rénovation, suite à un travail de relevé précis sur place, nous sommes parti des existants  afin de composer avec l’esprit du bâti initial tout en assurant l’usage contemporain qu’il allait abriter.

Dès les premières esquisses, nous avons eu la volonté maximale de tirer profit des volumes et des ouvertures déjà présentes tout en préservant et mettant en valeur des éléments de patrimoine (murs en soubassement de pierre, encadrement de brique). Pour respecter le programme et donner un maximum de clarté à ces 2 logements, il a fallu percer ou agrandir des baies en façades, et en toiture, la pose de lucarnes et plusieurs châssis de toit encastrés a été nécessaire .

L’habitation existante qui a été réhabilitée était très grande, mal distribuée et sans isolation. Elle a été entièrement repensée, en particulier au rez-de-chaussée et est devenu un T4 en redonnant une partie de la surface au second logement. Le second logement créé dans une partie des dépendances, un T4 également, est plus spacieux au rez-de-chaussée, avec une chambre et une salle d’eau adaptées aux personnes à mobilité réduite (PMR) et possède 2 chambres, une salle d’eau et un petit bureau à l’étage. Des enduits traditionnels à la chaux ont redonné une cohérence à l’ensemble.